Archives mensuelles : juillet 2013

Le respect humain mène en Enfer

Bibliothèque de combat

1663252-2242549Ces chrétiens qui ne sont chrétiens que de nom ; qui font leur devoir de chrétiens d’une manière si misérable, qu’ils vous feraient mourir de compassion. Voyez-en un, pendant sa prière faite avec ennui, dissipation, sans respect. Voyez-les à l’église, sans dévotion : l’office commence toujours trop tôt, et finit toujours trop tard ; le prêtre n’est pas encore descendu de l’autel, qu’ils sont déjà dehors. Pour la fréquentation des Sacrements, il ne faut pas leur en parler : s’ils s’en approchent quelquefois, c’est avec une certaine indifférence qui annonce qu’ils ne connaissent nullement ce qu’ils font. Tout ce qui a rapport au service de Dieu est fait avec un dégoût épouvantable. Mon Dieu ! que d’âmes perdues pour l’éternité ! Ô mon Dieu ! que le nombre de ceux qui entreront dans le royaume des cieux est petit, puisqu’il y en a si peu qui font ce qu’ils doivent…

View original post 1 533 mots de plus


La Révolution française mène les hommes plus que les hommes ne la mènent

Réflexions d'une jeune fille engagée

Joseph de Maistre

 » La Révolution française mène les hommes plus que les hommes ne la mènent. […] Plus on examine les personnages en apparence les plus actifs de la Révolution, et plus on trouve en eux quelque chose de passif et de mécanique.

On ne saurait trop le répéter, ce ne sont point les hommes qui mènent la Révolution, c’est la Révolution qui emploie les hommes.

On dit fort bien quand on dit qu’elle va toute seule. Cette phrase signifie que jamais la Divinité ne s’était montrée d’une manière si claire dans aucun événement humain. Si elle emploi les instruments les plus vils, c’est qu’elle punit pour régénérer. » 

—–

« Jamais un plus grand crime n’appartint à un plus grand nombre de coupables. Chaque goutte du sang de Louis XVI en coûtera des torrents à la France… » 

Exécution de Louis XVi

Joseph de Maistre, Considérations sur la France, ch. I, ch.II

———————–

« Les…

View original post 191 mots de plus


Le sens moral est plus important que l’intelligence

Afin de garder son équilibre mental et même organique, chaque individu est obligé d’avoir une règle intérieure.
1267_010
L’Etat peut imposer par la force la légalité, mais non les lois de la morale.Chacun doit comprendre la nécessité de faire le bien et d’éviter le mal, et se soumettre à cette nécessité par un effort de sa propre volonté.
L’Eglise catholique, dans sa profonde connaissance de la psychologie humaine, a placé les activités morales bien au-dessus des activités intellectuelles. Les individus qu’elle honore plus que tous les autres ne sont ni les conducteurs de peuples, ni les savants, ni les philosophes. Ce sont les saints, c’est-à-dire ceux qui, de façon héroïque, ont été vertueux.
Quand on étudie les habitants de la Cité nouvelle, on réalise la nécessité du sens moral. Intelligence, volonté et moralité sont des fonctions très voisines les unes des autres. Mais le sens moral est plus important que l’intelligence.
Quand il disparaît d’une nation, toute la structure sociale commence à s’ébranler. Dans les recherches de biologie humaine, nous n’avons pas donné jusqu’à présent aux activités morales la place qu’elles méritent. Le sens moral est susceptible d’une étude aussi positive que celle de l’intelligence.
Certes, cette étude est difficile. Mais les aspects du sens moral dans les individus et dans les groupes d’individus sont facilement reconnaissables.
Nous n’avons presque jamais l’occasion d’observer, dans la société moderne, des individus dont la conduite soit inspirée par un idéal moral. Cependant, de tels individus existent encore. Il est impossible de ne pas les remarquer quand on les rencontre.
La beauté morale laisse un souvenir inoubliable à celui qui, même une seule fois, l’a contemplée. Elle nous touche plus que la beauté de la nature, ou celle de la science. Elle donne à celui qui la possède un pouvoir étrange, inexplicable. Elle augmente la force de l’intelligence. elle établit la paix entre les hommes. Elle est – beaucoup plus que la science, l’art et la religion -, la base de la civilisation.
Alexis Carrel – L’Homme, cet Inconnu (1935)

 

 

123455xjLa femme catholique a lu cet article sur le site Bibliothèque de combat


Consécration au Sacré-Cœur de Jésus

RAFAES-34929593995893885352000002

alegorc3adas-del-sagrado-corazc3b3n-de-jesc3bas-y-la-santc3adsima-trinidad-fray-miguel-herrera

La  Solennité du Sacré-Cœur de Jésus – au moment où la France s’insurge contre les lois indignes qui viennent d’être votées – indique souvent le début de période estivale propice à beaucoup de péchés, notamment contre l’impureté, il nous semble donc utile de proposer à nos lecteurs, la prière de Consécration à Saint Michel Archange apportant également de très bons fruits pour les âmes, de se placer sous la sainte garde du Sacré-Cœur de Jésus, en prononçant l’Acte de Consécration qui les liera, eux, leurs actions et leurs vies, à la Personne même du Sauveur.

Persévérez dans la foi, et Dieu sera vainqueur !

La dévotion au Sacré-Cœur est, dans son essence, aussi ancienne que l’Eglise.  C’est sur le Calvaire même, que Notre Seigneur manifesta pour la première fois son divin Cœur, à travers la blessure faite à son côté sacré par la lance du soldat. Notre-Seigneur Jésus-Christ, pour propager cette dévotion, sous sa forme actuelle, s’est servi d’une humble religieuse de la Visitation, sainte Marguerite Marie (1646-1690).

e39bbd20d03511ac4a559635c84bf5cbLa femme catholique continue de lire cet article sur le blog LA QUESTION


Un ruban jaune pour Nicolas Bernard-Buss

e39bbd20d03511ac4a559635c84bf5cb

J’ai le plaisir de relayer une nouvelle opération en faveur de la libération de Nicolas.

UN RUBAN JAUNE POUR NICOLAS

Initiée par Ciboulette du jardin relayée par Aimée,  rapidement reprise par mes amies les Chrétiennes Anti-Femen,

cette idée toute simple fera je l’espère des émules.

  « Femmes,

ô vous qui savez rendre la vérité douce,

tendre, accessible.

Femmes de tout l’univers, chrétiennes ou incroyantes,

vous à qui la vie est confiée en ce moment si grave de l’histoire,

à vous de sauver la paix du monde ! ». 

Paul VI Mercredi 8 décembre 1965

1294_170824006429694_216982299_aBlog des Chrétiennes Anti-Femen


%d blogueurs aiment cette page :