Femmes, soyez soumises à vos maris!

S. Paul et S. Pierre demandent aux épouses d’être soumises à leur mari. (Col 3.18 ; Tt 2.5 ; Ep 5.22 ; 1P. 3.1, 5).

Comment comprendre ces versets ?

En la Trinité, chaque personne, tout en étant avec les deux autres le même et unique être divin, a Sa propre personnalité, Sa propre façon d’aimer. Ainsi le Père seul engendre le Fils, et seul le Fils est engendré du Père, comme seul le Saint-Esprit procède du Père et du Fils.

L’homme et la femme créés à l’image de Dieu (Gn 2.21+) réfléchissent ce jeu des relations trinitaires. Jésus nous a montré qu’Il aimait le Père en renonçant à Sa volonté propre, pour faire celle de Son Père. Ainsi, l’épouse est appelée à incarner l’amour en faisant le moment venu le sacrifice de sa propre volonté.

La femme est le cœur et le mari la tête de ce « nous » fondé par leur amour réciproque. Une tête sans cœur est inhumaine, et un cœur sans tête fait n’importe quoi. Un corps avec deux têtes est un monstre et toute société divisée va à sa ruine.

La femme catholique  écoute les enseignements de   l’abbé Pages ici

 

 

Le mariage de Marie, Les fresques de Ghirlandaio, chapelle Tornabuoni de Santa Maria Novella à Florence

 

 

La femme catholique  a lu cette note chez  Christ-Roi

 

 

 

 

Saint Paul nous enseigne que les femmes doivent être soumises à leurs maris (Ephésiens V, 21-25) :

« Soumis les uns aux autres dans la crainte du Christ. Que les femmes soient soumises à leurs maris comme au Seigneur. Parce que l’homme est le chef de la femme, comme le Christ est le chef de l’Église, et il est aussi le Sauveur de son corps. Comme donc l’Église est soumise au Christ, ainsi le soient en toutes choses les femmes à leurs maris. Maris, aimez vos femmes, comme le Christ a aimé l’Église, et s’est livré lui-même pour elle. » (Traduction selon la Vulgate)

Que cela signifie-t-il ?

Ce conseil évangélique, si souvent mal compris et rejeté par les mondains décadents…, est un saint conseil, il éloigne l’homme et la femme de l’esprit charnel, sensuel et matérialiste, qui conduit la société actuelle à sa ruine, via chutes vertigineuses des saints mariages, divorces, etc. il élève puissamment leurs âmes vers Dieu seul, et a conduit la France à ce raffinement des mœurs qui la fit connaître, aimer et imiter dans toute l’Europe jusqu’en Russie, et pour ainsi dire dans le monde entier, au XVIIIe siècle lorsqu’elle était encore catholique…

 

Les femmes ne doivent pas être rebelles à leurs maris. C’est une certitude. La femme doit être soumise à son mari, et non être soumise au monde, à son entourage… Le fiancé doit veiller à ce que sa fiancée ne soit pas rebelle à son autorité, en révolte, systématiquement indépendante et « libre » parce que ses copines ou son entourage le sont: insoumise et rebelle dans les fiançailles, insoumise dans le mariage! Mais ce conseil doit avoir son pendant chez l’homme qui lui, en revanche, doit être totalement soumis au Christ…, de la même manière que Notre Seigneur était le chef de l’Église et qu’Il s’est sacrifié pour elle, le mari (ou le fiancé) doit se sacrifier lui aussi pour son épouse (ou sa fiancée). S’il n’en est pas capable c’est que l’amour eros, l’amour charnel, ou simplement son sensualisme, prend le pas sur l’amour supérieur qui est l’amour agapè, ou amour charité, amour spirituel, tout ordonné vers Dieu, et tendant à faire son salut et celui de son prochain avant tout.

 

Toute autre perspective est une illusion satanique, la voie grande élargie vers beaucoup de dégâts… et pour l’un et pour l’autre, le chemin le plus sûr vers la perdition: l’homme devient responsable de la situation, s’il n’est pas lui-même soumis au Christ et fidèle aux enseignements du Sauveur, il devient responsable de ses propres péchés, et de ceux de sa femme (ou fiancée).

 

Addmardi 4 janvier 21:00. Correction ou précision de cette dernière phrase. Après consultation d’un prêtre, ce dernier m’a précisé que l’on ne peut pas s’accuser des péchés des autres : Dieu seul connaît notre vie intérieure, Dieu seul sonde les reins et les cœurs.

Advertisements

Les commentaires sont désactivés.

%d blogueurs aiment cette page :