La femme éternelle

téléchargement

 

Préface de Xavier Tilliette, s.j.
Traduction et notes d’Henri Peter

 Edition VIA ROMANA

   L’éternel féminin fascine autant les hommes que les femmes. Les poètes le chantent, les philosophes le scrutent, les théologiens l’exaltent. Ce chef d’œuvre de l’écrivain allemande Gertrud von Le Fort (1876-1971) en témoigne, hymne intemporel inspiré par le regard d’Edith Stein, son amie déportée, moniale et fille de sainte Thérèse.

   Dans une prose déliée et mue par l’Amour, voici l’antidote à la guerre des sexes de Simone de Beauvoir, célébration dans le temps hors du temps, au-delà du temps d’une féminité transfigurée par la grâce de Dieu.

 

téléchargement (1)

   Poète, romancière et nouvelliste d’outre Rhin, Gertrud von Le Fort (1876-1971) a inspiré les plus grands écrivains du XXe siècle, parmi lesquels Georges Bernanos avec La dernière à l’échafaud. Son art littéraire servi par un sens théologique des plus aigus la rapproche de Marie Noël dont elle partage la foi chrétienne et l’amour de la nature.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :