Pour une libération sexuelle véritable

evelyn-and-john-billings

La méthode Billings : tel est le sujet de ce livre. Mise au point dans les années soixante par les docteurs du même nom, cette méthode de régulation naturelle des naissances reste trop peu pratiquée, en dépit de l’importance de sa découverte.

Ce livre n’est pas un manuel d’apprentissage – encore qu’un chapitre traite honorablement le sujet – mais un ouvrage de réflexion sur cette méthode et plus largement, sur la façon de vivre sa sexualité.

Un de ses points forts réside dans la personnalité de son auteur, une jeune femme de 25 ans, à l’esprit clair et la plume sûre. Mariée et mère de deux enfants, philosophe et sexologue, Thérèse Jacob-Hargot est également fondatrice de Love génération, un mouvement de jeunes soucieux de développer une nouvelle manière de parler de la sexualité.

Sérieusement documenté et facile à lire, son essai montre que la planification familiale naturelle ne s’adresse pas seulement aux couples catholiques, désireux de vivre en harmonie avec l’enseignement de l’Église, notamment Humane Vitae ; mais à tout couple recherchant une véritable libération sexuelle.

« Aujourd’hui aussi, nous connaissons mieux les problèmes de santé que pose la contraception hormonale. Pour les femmes qui ne sont pas malades, n’est-il pas surprenant de prendre un médicament dont les effets secondaires possibles sont nombreux ? Pour les femmes souffrant de maladies leur interdisant l’usage de contraceptifs hormonaux, que peut-on leur proposer comme alternative pour réguler leur fécondité ? Et puis, nous savons que les hormones de synthèse contenues dans les contraceptifs hormonaux ne peuvent être détruites, restent présentes dans l’environnement et contribuent à déstabiliser l’écosystème : notre sensibilité écologique ne peut s’y résoudre !

Enfin, sur les 230 000 avortements qui ont lieu en France chaque année, trois femmes sur quatre utilisaient une contraception. Outre les défaillances techniques donnant aux femmes le « droit » d’avoir un service après-vente (l’avortement), il y a les mauvaises utilisations de la contraception qu’on ne pourra, selon moi, jamais résoudre. En effet, la contraception ne respecte pas la personne dans sa complexité, réduisant le désir d’enfant à une volonté individuelle, occultant les désirs du corps et les désirs inconscients.

Plus de 40 ans se sont écoulés depuis Mai 68. D’aucuns qualifieraient votre programme de « retour en arrière ». Vous le voyez plus comme une ré-information répondant à un besoin ?

Au contraire, c’est le moyen de régulation des naissances de demain ! En réalité, le projet de « libération sexuelle » a complètement échoué avec la contraception. De l’impératif divin «Soyez fécond», on est passé à l’impératif contraceptif «Jouissez sans entrave», l’entrave étant l’enfant, la jouissance devenant le but de la sexualité. Etre esclave de ses pulsions et vivre sa sexualité en dépendant du médecin qui prescrit la contraception : est-ce cela être libre ? […]

Ce ne sont pas les jeunes à qui ça pose problème, c’est à leurs parents ! Ils opposent beaucoup de résistance au fait qu’on puisse proposer une alternative à ce qu’ils perçoivent comme le « salut » des femmes : la contraception et l’avortement. Ils sont furieux qu’une jeune fille vienne déstabiliser leur système de pensée ! Mais «ils», ce sont soit des hommes (dans ce cas, qu’ils prennent la pilule eux-mêmes), soit des femmes qui ne sont plus en âge de procréer… Vont-ils enfin laisser la nouvelle génération trouver des moyens pour répondre aux défis qui sont les leurs ? […] »

La femme catholique a lu cet article sur le site  Famille Chrétienne

Advertisements

One response to “Pour une libération sexuelle véritable

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :