Le secret authentique de La Salette

  Beaucoup ne cessent, notamment dans les milieux sédévacantistes, de citer le secret donné à Mélanie à La Salette par la Vierge Marie selon la version publiée en 1879 avec l’imprimatur de Mgr Zola, évêque de Lecce en Italie. Ce texte, qui est produit et reproduit, commenté et interprété souvent sans grande prudence, était jusqu’à il y a peu de temps, considéré comme conforme au secret écrit par Mélanie Calvat le 3 Juillet 1851 au couvent des sœurs de la Providence à Corenc. Or, même s’il convient d’écrire ceci en tremblant la vérité ayant cependant ses exigences, il n’en est rien, les deux versions diffèrent en quelques points importants, notamment au sujet de la prétendue « éclipse de l’Eglise ».

En effet, grâce à une récente découverte inattendue effectuée à Rome le 2 octobre 1999, les « secrets » révélés par la Vierge Marie aux deux bergers de La Salette remis au pape Pie IX le 18 juillet 1851 mais considérés comme perdus, ont été miraculeusement retrouvés dans les archives de l’ex-Saint-Office par l’abbé Michel Corteville. C’est une nouvelle merveilleuse et vraiment magnifique pour tous les pieux catholiques respectueux de l’apparition de La Salette, mais qui cependant fait apparaître une incontestable différence entre la version écrite par Mélanie en 1851 au lendemain de l’apparition, et le texte imprimé et diffusé à partir de 1879.

La femme catholique vous conseille de lire la suite de cet article sur le site LA QUESTION

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :