Festival interceltique: hommage à la femme traditionnelle

 

Dans les rues de Lorient, toutes les générations confondues pouvaient admirer les splendides costumes traditionnels bretons. Des familles entières exposaient fièrement au son des cornemuses le blanc laiteux de leur progéniture dans des habits régionaux que nous devrions tous encore porter aujourd’hui si la modernité décadente ne nous avait pas conduits indistinctement, hommes et femmes, à porter les défroques en toile de tente des marchands de tissu Levy and co.

Ce commentaire de Françoise remplace une photographie prise lors du défilé

A n’en pas douter, dans le cortège, les plus belles d’entre toutes étaient ces femmes et ces jeunes filles en robes et en coiffes, la croix fièrement exposée sur les dentelles soignées de leur parure, entourées d’enfants ou poussant le landau du dernier né. La plus belle rébellion qui soit au monde : la famille.

La femme catholique  a lu cet article de L’AvoueduSaintSépulcre  ici.

Hélas! La suite a été censurée !

Encore une fois je constate que la liberté d’expression est bafouée.

Addendum

-« Découverte au hasard de mes promenades sur le net… Je ne peux que partager parce que vraiment, je suis sous le charme! ».

 

Voulant répondre sereinement aux aimables commentaires qui m’ont été envoyés,  je constate que certains visiteurs m’ont coupé l’herbe sous les pieds.

Tout est dit, et bien dit. Je les remercie donc vivement pour leur soutien.

Ceci dit, je vous le concède Madame! Effectivement  j’aurais du mentionner sous  la photo, suivie de l’adresse du site où elle avait été piquée, pardon, volée,  une petite phrase que je viens de relever sur votre blog dont  vous nous avez si gentiment donné l’adresse (gentillesse ou imprudence ? Laisser traîner son adresse sur un site avec

« ce genre de discours » où «  les propos qui sont tenus ici sont à vomir ». Site où des «  amalgames odieux avec la religion » sont commis!).

Passons !

-« Découverte au hasard de mes promenades sur le net… Je ne peux que partager parce que vraiment, je suis sous le charme! ».


Par ailleurs, Gwenaelle, vous me posez la question :

-« Et depuis quand la femme doit être soumise à son homme? ».

A ce sujet, je vous engage, si cela vous intéresse bien évidemment, (mais vous êtes intéressée ! Si, si ! Je le sens !), à visionner l’excellente vidéo de l’abbé Pagès.

Au  passage, j’en profite pour saluer Marie, qui réagit sur son site :

Prenez un fauteuil et faîtes comme chez vous :

http://blog0de0mts9.wordpress.com/2011/01/08/femmes-soyez-soumises-a-vos-maris-connards/)

Au fait Marie! Pourquoi connards au pluriel ? Jusqu’à la preuve du contraire je suis une femme ;  je signe La femme catholique et non pas  Les hommes catholiques !

Je me permets donc de rectifier :

Femmes Soyez Soumises  A Vos Maris…………Connasses…………

Voilà ! C’est mieux ainsi.

Pour conclure, j’ai cherché en vain sur mon site, ce qui pouvait bien  faire vomir Marie-Anne ainsi que Françoise !

A part cette photo, je n’ai rien trouvé.

Je vous souhaite un bon dimanche.

Que Dieu vous bénisse.

La femme catholique

Mardi I er  février

Je profite de cette mise à jour pour saluer mes camarades de La Question pour leur  commentaire de soutien.

Advertisements

21 responses to “Festival interceltique: hommage à la femme traditionnelle

  • Ancilla

    C’est vrai que c’est tellement beau ! On en voit de pareilles en Provence lors de manifestations culturelles !

  • Domi

    On croit rêver… Si vous fréquentiez les milieux bretonnants, vous sauriez que nombre de ces jeunes femmes vivent maritalement, travaillent et votent. La Bretagne est une région particulièrement vivante sur le plan culturel et si certains ressortent les vêtements traditionnels pour les défilés, ils/elles portent le jean quand ils vont au fest-noz. Et bien des danseurs riraient beaucoup en lisant votre texte.
    Au fait, savez-vous que parfois, on voit au festival interceltique et dans toutes les belles manifestations bretonnes sur lesquelles vous vous extasiez des danseurs et des sonneurs qui n’ont pas « la peau laiteuse » (doit-on rire ou pleurer de ce « détail ») mais très mate et parfois bien noire ? Quelle victoire du Seigneur qui reconnaît et aime TOUS ses enfants !!!

  • Marie-Anne

    Je tombe sur ce blog par une amie qui m’a prévenue, une photo de moi et ma famille piquée sur mon blog, déjà j’aime moyen, mais alors les propos qui sont tenus ici sont à vomir… désolée de vous choquer, mais je passe du costume à mon levi’s sans vergogne!! Nous ne sommes pas des hammish!
    je ne suis ni catholique, ni croyante, ni pratiquante, je n’arbore pas de croix sur ce costume, mais seulement une montre… alors merci de retirer cette photo de moi (la première) avec mes enfants de votre blog.

  • Françoise

    A vomir cet article!
    Oui, ma fille et moi sommes fières de porter ce costume que portaient nos grands-parents.
    Oui, nous sommes fières de chanter et parler breton.
    La culture bretonne est forte.
    Mais quel amalgame odieux avec la religion!
    Et d’un je suis athée, de deux, où avez-vous vu une croix sur notre costume? de trois, de quel droit avez-vous VOLER cette photo pour en faire une propagande.
    POur votre info: je suis, nous sommes habillées normalement: jean, teeshirt, pull!!!

    Je vous demande expressément d’effacer ce commentaire sinon, je porte plainte pour atteinte à la vie privée et utilisation non autorisée d’une photo de famille prise dans mon jardin.

  • Françoise

    J’oublie juste de vous dire que je garde des preuves de cette page de votre site.

  • gwenaelle

    En quelle honneur utilisez vous des photos sans la permission des personnes. C’est une honte moi à leur place je porterai plainte.
    Et depuis quand la femme doit être soumise à son homme?

  • Marie-Anne

    Mon précédent commentaire a été censuré, quel dommage…
    Je vous invite à retirer cette photo de moi (la première) et ma famille. Une plainte sera déposée dans le cas contraire. Pour rappel: « La personne qui reproduit sans l’autorisation de l’auteur une oeuvre pour mettre celle-ci à la disposition du public commet un acte de contrefaçon. Toute édition d’écr…its, de composition musicale, de dessin, de peinture ou de toute autre production imprimée ou gravée en entier ou en partie, au mépris des lois et règlements relatifs à la propriété des auteurs, est une contrefaçon ; et toute contrefaçon est un délit. (art. L. 335-2 du CPI) Est également un délit de contrefaçon toute reproduction, représentation ou diffusion, par quelque moyen que ce soit, d’une oeuvre de l’esprit en violation des droits de l’auteur, tels qu’ils sont définis et réglementés par la loi. (art. L. 335-3 du CPI) La contrefaçon est un délit civil (passible de dommages et intérêts), et un délit pénal (passible d’un emprisonnement de trois ans et d’une amende de 300 000 euros). Le Code de la propriété intellectuelle n’autorise, aux termes des alinéas 1 et 2 de l’art. L. 122-5, que les représentations privées et gratuites effectuées exclusivement dans un cercle de famille, les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective. »
    La photo en question n’a pas été prise sur un lieu public, ni lors d’une parade, mais bel et bien dans le jardin de mes parents. Aussi présente-elle un caractère privé.
    De plus, l’utilisation de nos visages pour servir ce genre de discours me met hors de moi. Je compte sur vous pour faire le nécessaire rapidement.

    • calixte

      Françoise
      gwenaelle
      Marie-Anne

      Je pense que vous ignorez visiblement un aspect important de la loi sur la presse que vous citez, loi à laquelle vous croyez judicieux de vous référer.

      En effet, lorsque l’initiative de la mise dans le domaine public, par le biais de l’espace social qu’est internet en vous servant d’un blog, forum, etc.,d’un document personnel comme l’est une photographie, induit en droit que vous acceptez indirectement que ce document puisse être non seulement visualisé certes par toute personne le souhaitant, mais que de plus vous rendez possible l’éventuelle utilisation de ce document photographique par un tiers, ceci dans la mesure où cette utilisation ne contrevient pas aux lois françaises.

      Ainsi donc, outre que vous devriez, vous comme beaucoup d’autres, être beaucoup plus attentives aux conséquences non souhaitées qu’entraîne cet absurde divertissement contemporain – via face-book, les blogs ou les forums – réfléchir un peu plus à ce que l’étalement impudique de la vie privée à laquelle se livrent avec grande insouciance beaucoup de personnes aujourd’hui, représente comme attitude stupide et ridicule.

      Ainsi donc un conseil : constituez comme autrefois, pour ne plus risquer ce genre de mésaventure, des albums de famille que vous regarderez tranquillement en privé lors de réunions amicales en dégustant une excellent Kouing-aman et en buvant du cidre, cela sera sans aucun doute beaucoup plus agréable et vous donnera de retrouver, en vous changeant avantageusement de la télé ou des boîtes de nuit, les joies des longues soirées bretonnes traditionnelles !

      • Nicolas

        Bien qu’enluminée d’une rhétorique pompeuse, votre prose n’en est pas moins completement fausse …

        Je ne peux que vous inviter a lire avec attention les articles L111.1 et L123.1 du code de la propriété intellectuelle. Comme je suppose que celui ci n’est pas votre livre de chevet, je vous en cite un extrait : « L’auteur d’une oeuvre de l’esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d’un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. »

        D’ailleurs, avoir retiré les photos, ce n’est pas reconnaitre qu’il y a un probleme ?

      • calixte

        Nicolas

        Il apparaît que vos connaissances lacunaires méritent une correction nécessaire afin de vous désillusionner rapidement de vos prétentions légales.

        En effet, si le Code de la propriété intellectuelle n’autorise, aux termes des paragraphes 2 et 3 de l’article L. 122-5, d’une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective », et aux titres des articles L111.1 et L123., « la jouissance exclusif et opposable à tous », néanmoins ces droits ont de sérieuses limites.

        Il vous faut apprendre, si vous aviez une meilleure connaissance des dispositions de l’Institut de Recherche en Propriété intellectuelle, que lorsque l’oeuvre est divulguée de par la volonté de l’auteur – ce qui est bien le cas en l’espèce puisque la photographie fut publiée sur un réseau social – le dit auteur ne peut s’opposer à :

        • La publication d’une citation ou d’une analyse de l’oeuvre, dans la mesure où celle-ci est brève et justifiée par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d’information, de l’oeuvre.

        •La parodie et la caricature.

        Vous voyez donc que nos bonnes amies bretonnes, légèrement imprudentes, auraient été bien inspirées d’être un peu plus attentives dans leur action de publication sur un blog de photographies qu’elles souhaitaient conserver pour un usage privé.

        Ceci devrait d’ailleurs être le cas pour beaucoup de personnes, bien trop légères aujourd’hui dans ce domaine, ceci étant un mal relativement généralisé via face-book, les forums ou les blogs, qui livrent à la vaine et malsaine curiosité publique des éléments de leur vie familiale ou personnelle.

        Quant à vous un conseil, étudiez d’un peu plus près les dispositions relatives à l’utilisation des documents et productions intellectuelles, et vous comprendrez en quoi il n’est pas anodin de se livrer à de la divulgation de pièces (photographies, lettres, films, etc.), sur internet, et que l’on s’expose malheureusement, en totale ignorance et sans aucun recours possible, à des utilisations non souhaitées.

        Ainsi donc, si les photos en question ont été retirées de l’article, vous le devez uniquement, et alors même qu’elle aurait pu absolument les laisser figurer, à l’amabilité de l’administratrice responsable de « la femme catholique », que vous devriez pour cela remercier.

        Mais il est vrai que la politesse semble, avec la connaissance des modalités légales de fonctionnement de l’espace virtuel et de l’utilisation des oeuvres, être une chose passablement inconnue de nos bretonnes modernes et de vous-même.

  • La Question

    Chère Amie,

    Nous découvrons les attaques qui vous sont faites.

    Sachez, outre vous assurer de notre entier soutien face à ces féministes modernistes écervelées qui viennent s’indigner de vous voir défendre les valeurs catholiques, que vous n’avez pas à obtempérer aux injonctions comminatoires qui vous ont été exprimées, alors même que les photographies que vous avez utilisées se trouvent en libre accès sur internet.

    Ces demandes, pour pouvoir être éventuellement considérées et étudiées, devraient être accompagnées du signalement exact des personnes, comportant leurs noms adresses, etc., ceci de manière à pouvoir établir clairement les identités de ceux ou celles qui vous font obligation de retirer de votre article les photographies évoquées, et d’y donner une suite selon votre bon vouloir.

    Faute de la réception de ces éléments précis, rien ne vous empêche donc de faire figurer des photographies prises lors d’une manifestation publique – ce qui est bien le cas du festival interceltique de Lorient – et de les publier sur votre blog si tel est votre souhait dans la mesure où vous respectez, dans votre espace, les lois sur la presse s’appliquant sur le territoire national.

    Rappelons qu’en droit français, si le droit à l’image des personnes est en effet protégé à l’article 9 du Code civil, les magistrats font valoir, ce qui fut le cas récemment, que le droit à l’image n’est cependant pas un droit absolu et que celui-ci doit se combiner avec la liberté d’expression, puisque, sous l’influence de l’article 10 de la CEDH, les juges ont consacré une exception au droit à l’image : le droit à l’information du public.

    L’illustration d’un fait d’actualité, dans le cadre d’un journal ou d’un blog, peut ainsi justifier la diffusion de l’image d’une personne sans son consentement, voire même contre son opposition. La Cour de cassation a ainsi affirmé que la liberté de communication des informations : « autorisait la publication de l’image d’une personne impliquées dans un événement d’actualité dès lors que la dignité de cette personne était respectée. » [Cf. Cass.1ere Civ. 20 février 2001].

    En union de prière et de combat pour la défense de la Tradition catholique.

    Vobis In Christo Rege +

    Identité nationale : voile, biniou et burqa !
    http://lebloglaquestion.wordpress.com/2010/05/03/identite-nationale-voile-biniou-et-burqa/

  • Marie-Anne

    Justement, la photo n’a pas été prise dans le cadre d’une manifestation publique, relisez mon commentaire…

    Le reste me laisse sans voix, vraiment… Je suis sincèrement triste de voir où la religion peut mener… Tolérance? respect? je ne vois là qu’un extrémisme comme un autre aveuglé par des croyances passéites…
    ce que je voulais est fait: retirer de ces propos mon visage.

  • mamanbio

    j’hallucine totalement ! et vous vous prétendez chrétien ?? mais allons donc, laissez moi rire ! Visiblement, vous ne savez pas lire, mais mon avocat lui, si ! Les photos que vous avez publiées n’ont pas été prises dans le cadre public mais bien privé et vous n’avez pas l’accord des sujets pour le faire. Ce qui est publié sur un blog, que ce soit écrit ou photographie, est protégé par le droit d’auteur. Je me doute que ce terme vous soit inconnu … La charité chrétienne commence visiblement ou s’arrête celle des autres chez vous. Les « écervelées » dont je fais partie vous plaignent plus qu’autre chose. Je doute que vous ayez toutefois votre place là-haut tant votre prose est à vomir ! Je pense par contre que le MRAP saura quelle suite donnée aux propos tenus ici.

    • Lina

      Que viens faire le MRAP dans ce sujet?

    • calixte

      Marie-Anne

      Qu’elle ait été ou non prise dans le cadre public cette photo, désolé d’avoir à vous le préciser de nouveau, ne change rien à l’affaire. Votre initiative visant à la mettre en ligne sur un blog est, sur le plan juridique, une manière d’autoriser son éventuelle utilisation puisque vous avez fait passer ce document, précisément, du cadre privé au cadre public en le diffusant sur un réseau social.

      Je vous rappelle à cet égard, puisque vous semblez relativement ignorante en la matière, que les droits d’auteurs relatifs aux lois sur la presse, ne s’appliquent que lorsqu’il n’est pas fait mention des sources, ce qui n’était pas le cas ici.

      Ainsi donc, du strict point de vue légal, son utilisation est parfaitement autorisée dans la mesure où sont respectées les dispositions légales, ce qui est bien le cas en l’espèce.

      Notre hôtesse gérant « La femme catholique », a eu l’amabilité de la retirer, mais pour ce qui me concerne, eu égard à vos manières désagréables, vos propos déplacés et à votre insupportable incorrection, je l’aurais volontairement maintenue dans l’article en l’accompagnant de quelques commentaires adaptés sur votre compte, de sorte que cette petite histoire, en toute charité chrétienne, vous serve de leçon – que vous méritez à l’évidence – afin de vous rappeler les rudiments de l’élémentaire courtoisie et les principes de la religion que vous méprisez.

  • Chrystelle

    Ce qui me sidère dans tout ça c’est que vous utilisiez des photos auxquelles vous associez des propos complètement à côté de ce qu’elles représentent.

    Je ne crois pas que le festival interceltique de Lorient existe pour promouvoir la religion ou le culte de la supériorité de l’homme envers la femme. De quel droit serait-il supérieur à la femme, d’ailleurs ?

    Pour moi, ce festival représente la culture bretonne, des traditions propres à la Bretagne (et non à la religion).

    Vous parlez de respect ? Le respect aurait été de demander l’autorisation des personnes photographiées d’apparaitre dans votre article.
    Que vous ayez des croyances, grand bien vous fasses mais ayez un minimum de respect pour celles qui ne pensent pas comme vous au lieu de les traiter d’écervelées.

    • Hilaire

      Le festival de Lorient existe pour promouvoir la culture bretonne. Mais d’où cette culture provient-elle ? De la tradition catholique qui donna depuis des siècles son âme à la Bretagne, sans pourtant nier et faire disparaître son héritage celtique.

      Dès la fin du ive siècle, le christianisme a assuré puissamment – pendant seize siècles – l’encadrement de la société, et l’influence bénéfique de l’Église demeure considérable jusqu’au milieu du xxie siècle. La Bretagne reste marquée profondément par la religion catholique et ses valeurs.

      Dans une région fortement marquée par les affrontements entre les  » blancs  » et les  » bleus « , la culture bretonne fut majoritairement l’expression d’un monde catholique farouchement attaché à préserver son identité face à un modèle républicain destructeur et anti-catholique.

      Solidement appuyée sur l’influence conjointe du clergé, la Bretagne se distingua lors de la Révolution, dans la défense d’une société traditionnelle et la fidélité au pouvoir des autorités  » naturelles  » que sont la monarchie et l’Eglise.

  • Marie-Anne

    Je cite: « Je vous rappelle à cet égard, puisque vous semblez relativement ignorante en la matière, que les droits d’auteurs relatifs aux lois sur la presse, ne s’appliquent que lorsqu’il n’est pas fait mention des sources, ce qui n’était pas le cas ici. »

    Si justement, c’était le cas 😉 Aucune source mentionnée.

  • Marie-Anne

    Quant à parler de mon méprise pour la religion, c’est bien mal me connaître… je méprise les extrémistes, les fanatiques. Heureusement que tous les regligieux ne pensent pas comme vous.

  • mts9

    Bonjour ! je suis Marie, celle du blog que vous citez plus haut. Je voulais juste apporter une petite rectification. Vous me demandez ce qui sur votre blog peut bien me faire vomir mais je n’ai jamais dit que quoi que ce soit pouvait me faire vomir. Je suis athée, un de mes fils est musulman, l’autre bouddhiste et un autre encore est chrétien. Je ne fais pas de prosélytisme même auprès de mes enfants et ils ont tous choisi leur voie en toute conscience et librement. C’est juste que « femme soyez soumises à vos maris » m’horripile un maximum et que ma première idée a été qu’elle n’a put être exprimé que par un ou des hommes! Et comme les textes religieux ont été écrits par des hommes…ce n’était en aucune façon une critique envers vous-même! Vous êtes comme vous êtes, avec vos croyances et vos convictions, et ça je le respecte.
    Bonne journée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :